Concevoir sa routine matinale : partez du bon pied

Le jour se lève, la fusée se dresse sur la rampe de lancement. Qui sait jusqu’où elle ira ? Dans tout challenge, l’important, reste de bien démarrer… puis de garder le rythme. De ce point de vue, la rampe de lancement des audacieux, c'est la routine matinale. Réveil zen, pratiques dynamisantes et renforcement du mental sont autant de concepts que l’on peut retrouver dans ce rituel quotidien. Si, sur le papier, tout est permis, dans la pratique, quelques principes s’imposent (et des pièges se cachent ici ou là). Voyons ensemble comment concevoir sa routine matinale.




À quoi sert la routine matinale ?

Le sprinteur se cale dans ses starting-blocks, le cavalier s’appuie sur ses étriers, le nageur décolle du plongeoir. Que l’on soit sportif, entrepreneur ou que l’on s’attelle à un grand projet, nous avons tous besoin d’un repère pour nous lancer dans la journée de façon efficace. Et ce départ est d’autant plus important qu'avec la fatigue et l’excès d'informations, il est de plus en plus difficile de gagner en efficacité alors que la journée avance.

Parfois, tout va pour le mieux, la météo s’annonce radieuse, nos amis nous encouragent, les succès précédents nous donnent l’envie de déplacer les montagnes. Mais il arrive aussi que tout ne soit pas exactement comme on le voudrait ou que les déconvenues s’enchaînent un peu trop longtemps. Un rituel, régulier et automatique, c'est aussi une façon de se conditionner pour trouver l’énergie le matin même lorsque le mental peine à se mettre en place. La pratique quotidienne vous permet d’associer le son du réveil au lever, le lever à la routine et la routine à la motivation. C’est un pur réflexe pavlovien, si ce n’est que l’on ne bave pas.

Les ondes positives constituent le troisième avantage de la routine matinale. Un bon départ nous imprègne de créativité, d’histoires qui se terminent bien, de gens qui se révèlent dans l’adversité… C’est le moment idéal de ressentir la liberté qui caractérise le moment présent. Rappelez-vous que tout va bien, malgré les quelques obstacles qui se dressent encore sur votre chemin ou les quelques accrochages qui vous ont égratignés. Le but de toutes ces petites actions, c’est aussi de décontracter notre esprit pour lui donner une espèce d’élasticité, d’adaptabilité et de lâcher-prise.

Paradoxalement, cet instant de préparation destiné à faire de nous un modèle d’efficacité et de productivité, c’est aussi un moment pour soi. C’est un instant de détente, sans pression, sans autre objectif que de dérouler un programme. La routine matinale cherche simplement à mettre notre corps et notre esprit dans un état optimal pour la suite des événements.

Comment créer sa routine matinale ?

Chacun a ses attentes, ses envies et son propre fonctionnement. La routine idéale dépend de vos attentes et des mécanismes psychiques qui vous sont propres. Plutôt que de rechercher une recette toute faite, imaginez votre séquence de démarrage en vous inspirant de ce que vous aimez faire.

Pour démarrer la journée de la façon la plus équilibrée, vous pouvez-vous appuyer sur la triade du peak state de Tony Robbins. Ce concept consiste à nous mettre en condition à partir de 3 facteurs :

  • notre physiologie ;

  • notre discours interne ;

  • notre attention.

Les activités physiques conditionnent notre physiologie. Elles nous réveillent et réactivent notre énergie. Les gens les plus déterminés commencent souvent leur journée par une séance de sport comme un footing, mais il est aussi possible de simplement sautiller sur place ou danser si vous préférez attaquer de façon plus modérée. Pour travailler sa physiologie de façon plus statique, vous pouvez utiliser votre respiration. Une technique consiste à réaliser de petites expirations puissantes puis à relâcher sa cage thoracique immédiatement pour inspirer. Avec cette méthode, vous ne prenez pas de grandes inspirations, le simple fait de décontracter les muscles fait entrer l’air dans les poumons. Dans un autre registre, le yoga constitue à la fois une manière de travailler sa physiologie et son attention.

Lorsqu’on évoque l’attention, on pense à la méditation. C’est un exercice très pratiqué dans les rituels matinaux. Mais la méditation n'est pas impérative pour observer l'instant présent. Les plus gourmands aiment boire un café ou un thé tout en prenant le temps de ressentir la chaleur de la tasse, les parfums et tous les petits détails qui transforment un geste anodin en un moment de plaisir. Les entrepreneurs, eux, apprécient souvent de prendre un instant pour planifier leur journée. Ils passent en revue leurs objectifs du mois, font le point sur les succès puis définissent les étapes de la journée. Pour réaliser de grandes choses, pour rester combatifs lorsque la fatigue se fait sentir, nous avons besoin de confiance. Le secret consiste à accorder de l’attention à ce qui fonctionne.

Pour travailler notre discours interne, on utilise généralement des activités plus distractives. On lit un livre, on regarde un dicton sur le calendrier, on écrit notre plus belle qualité ou notre plus grande réussite dans un journal... L'activité choisie doit nous mettre dans un état d’esprit positif. Si vous aimez lire le journal, par exemple, préférez un journal qui traite de thèmes légers, de réussites improbables ou qui apporte des conseils. Gardez pour plus tard les papiers à sensations fortes qui jouent sur des drames ou l’horreur pour fasciner les gens.

Que faut-il bannir de sa routine matinale ?

Oubliez votre téléphone ! Laissez Facebook de côté. La routine matinale est un moment pour vous et les distractions sont les bienvenues. Cela dit, pour augmenter votre performance, vous gagnerez à éliminer ce qui est de nature à générer des pensées parasites : le « bruit du monde ». Évitez les pratiques addictives qui pourraient retenir votre attention plus longtemps que prévu. Éloignez également ces sources d’informations qui glissent des idées obsessionnelles dans votre tête et cassent votre concentration. Vous pouvez lire un roman, écouter de la musique ou regarder une série. Faites simplement la différence entre une pratique qui vous met dans un état d’esprit positif pour la journée et une pratique qui insère une idée parasite dans votre cerveau.

Pour être réellement productif, encore faut-il qu’il vous reste un peu de temps après votre routine. Votre rituel ne devrait pas durer plus d’une heure. C’est un juste milieu à trouver entre l’efficacité et le temps consacré à vos projets. Vous serez également moins enclin à abandonner une routine réaliste au regard de votre emploi du temps.

La mélodie du réveil marque le début de notre matinée. Pour que tout commence à la perfection, nous devons nous réveiller reposés et en condition pour exploser nos records. Si l’on tire encore un peu sur la ficelle, on comprend que nous devons aussi soigner notre sommeil. Dormez suffisamment, n’abusez pas de l’alcool, du café ou de tout ce qui pourrait rendre votre réveil un peu plus difficile et votre routine deviendra un moment de plaisir autant qu'une stratégie d'amélioration.





La routine matinale constitue un des incontournables pour ceux qui se challengent intensément. Elle n’est pas nécessaire pour réussir, mais lorsqu’on veut soulever des montagnes tous les jours, lorsqu’on veut faire bouger les lignes en permanence, il est important de prendre soin de soi aussi. Si l’on compare la routine au starting-block qui permet de partir à pleine vitesse, on peut aussi la voir comme un échauffement pour préparer son esprit au défi.

Il reste juste un petit détail que je n'ai pas évoqué. Pour challenger votre discours interne, vous pouvez aussi bien vous abonner à la chaîne YouTube de Jo. Régulièrement, il y publie de nouvelles vidéos de conseils et d’idées pour voir les choses différemment. Et l’avantage, c’est que vous pouvez les écouter en profitant des saveurs de votre café ou pendant un footing. À vous de choisir !


À bientôt,


Adrien






20 vues0 commentaire