Développement personnel : les pièges à éviter en 2022 (et après)

Vous vous êtes lancé dans une démarche de développement personnel et vous découvrez de nouveaux concepts, des concepts prometteurs. C’est finalement assez simple de changer les choses. Mais pour d’autres, c’est une imposture, une machine à vendre du vent. Et quand on y regarde de près, ces gens-là n’ont pas forcément tort. Un certain nombre de pièges, des imprévus, des impasses peuvent se révéler encore plus bloquants que la situation de départ. Alors, pour attaquer la rentrée sur les chapeaux de roue, faisons ensemble le tour de ces 5 chausse-trappes à éviter pour vivre un développement personnel d’exception.




1 — Croire au père Noël

Les coachs en développement personnel ressemblent parfois au père Noël. Et l’effet se révèle encore plus trompeur s’il porte une barbe blanche. Pourtant, le développement personnel n’a rien de magique. Et le coach ne sait pas ce dont vous avez besoin pour la fin de l’année. Nous sommes tous différents et nous avons des attentes et des besoins qui nous sont propres. Nous vivons parfois des situations similaires qui doivent pourtant nous mener à des conclusions personnelles différentes.

Vous seul savez ce qui est bon pour vous. Le coach est simplement là pour vous aider à le découvrir. Il vous propose des outils pour vous mettre à l’écoute de vous-même, pour comprendre le sens de ce que vous vivez ou pour trouver votre propre motivation. Il vous invite à vous lancer dans une réflexion pour améliorer votre qualité de vie. Mais quand il s’agit de tirer des conclusions et de passer à l’action, c’est à vous de jouer.

2 — Ne pas aller au fond des choses

La boîte à outil du développement personnel est bien garnie. Le piège consiste alors à aborder un sujet sous tous les angles, à tester tous les outils simultanément ou de les changer trop vite.

Le phénomène est fréquent : on découvre un nouveau concept, on y travaille, on sent que cela peut marcher, on est motivé. Puis on commence à rentrer dans le dur, dans la partie qui donne des résultats, la partie qui nous fait aussi travailler, disons-le. C’est à ce moment-là qu’apparaît, l’air de rien, un autre concept révolutionnaire. Il a l’air plus facile à gérer, alors on reprend à zéro. Et ainsi de suite. Finalement, on s’informe, on teste, on agit aussi, mais sans percer ni jamais ancrer de nouvelles habitudes.

Et lorsque les habitudes ne sont pas ancrées, les résultats sont minces et ne durent pas dans le temps.

Imaginez quelqu’un qui commence un régime amincissant sur la base d’une alimentation hyperprotéinée. Quelques jours plus tard, lassée, elle passe à une stratégie de maîtrise des quantités, en s’autorisant aussi à manger des aliments caloriques. Puis elle choisit de ne plus surveiller son alimentation, mais de faire plus d’exercice. C’est la régularité qui compte.

3 — Confondre rêve et imagination

Le changement puise son énergie dans notre esprit, dans nos envies et nos espoirs. Et si le développement personnel se révèle si propice au changement, c’est parce qu’il nous amène justement à mieux comprendre le sens que nous voulons donner à notre vie, nos attentes et les moyens de nous dépasser pour nous accomplir. Mais l’introspection ne suffit pas.

Que se passe-t-il une fois que l’on a compris ses attentes, lorsque l’on a découvert les rouages secrets qui animent notre personnalité ? Comprendre ce que l’on veut, ce qui va, ce qui ne va pas, c’est essentiel, mais pour réellement changer les choses, nous devons passer à l’action.

Et cela ne s’arrête pas là ! Le développement personnel repose également sur des approches destinées à ouvrir le champ des possibles. Je pense à des principes tels que « rester soi-même », « croire en soi », « remercier la vie ». Là encore, c’est fondamental d’ouvrir ce champ des possibles, de booster sa motivation, de lâcher prise, de maximiser notre potentiel. Seulement, si l’on ne passe pas à l’action, il ne se passera rien.

On lit parfois des livres, on regarde des vidéos de développement personnel dans un but récréatif. Ils nous font rêver d’une autre vie et nous apportent un moment d’évasion. Mais pour transformer sa vie ou simplement aller vers de nouveaux challenges, nous devons dépasser le rêve, nous avons besoin d’imagination. À l’inverse du rêve, l’imagination est ancrée dans le réel. C’est le processus mental qui nous prépare à l’action. On visualise avant d’agir.

4 — Aller trop vite

Nous venons de le voir, l’action est nécessaire pour changer les choses. C’est simple, mais pas tant que ça.

Agir, c’est travailler, faire des efforts. C’est parfois simplement laisser Facebook de côté pour faire quelque chose de rébarbatif dans l’immédiat, mais qui apporte tellement de sens pour demain. Agir, c’est prendre le temps de faire les choses, et prioriser les tâches. C’est aussi faire des choix et accepter d’abandonner certaines options. Bref, pour agir, une bonne dose de motivation s’impose.

Mais un projet important demande du temps. Et la motivation a horreur du temps. Elle fuit quand les résultats ne viennent pas tout de suite. Pour maintenir le focus dans la durée, nous devons savoir que les résultats sont juste là, à notre portée. Nous devons avoir l’habitude de réussir.

La réussite engendre la réussite. Mais comment obtenir des résultats si je dois d’abord obtenir des résultats ? Ce constat un peu déstabilisant nous suggère simplement de nous fixer des objectifs rassurants puis d’augmenter le niveau progressivement. Le processus reste assez naturel pour un entrepreneur ou un sportif qui a déjà des résultats, mais souhaite passer à un autre niveau. Pour quelqu’un qui aspire à changer de vie de façon plus radicale, il est préférable de définir un plan d’action plus profond.

L’industrie du jeu vidéo l’a bien compris, pour conserver le joueur, le premier niveau doit être très court et très simple. Dès lors que l’on se prend au jeu, que l’on maîtrise les nouvelles règles, on peut passer au niveau suivant. Celui qui essaye directement le niveau 10 laisse tomber tout de suite. C’est le même jeu, mais il laisse une impression tout à fait différente selon la façon dont on l’aborde.

5 — Penser que le chemin est terminé

Un développement personnel de qualité entraîne une révélation. On découvre des mécanismes insoupçonnés qui régissent nos prises de décisions et nos interactions avec les autres. On parvient à maîtriser nos faiblesses pour obtenir plus de résultats, parfois pour aider plus les autres aussi.

Cette nouvelle compréhension du monde interroge : on progresse, on prend sur soi, on produit plus, on agit pour le mieux ou pour ce qui nous semble être le mieux, mais pourquoi les autres n’en font pas autant ? Les conclusions s'avèrent parfois assez tranchées.

Mais c’est l’esprit d’ouverture qui permet le développement personnel. Les autres n’ont pas choisi la même voie que nous, c’est leur droit. Nous ne connaissons pas leur quotidien, leurs objectifs, ni la façon dont ils perçoivent leur environnement. Ils évoluent dans une autre démarche de développement et elle se conclut par des comportements différents des nôtres.

La différence est source de créations, d’opportunités, d’interrogation et d’évolutions. Un développement personnel qui mène à rejeter les autres, ou qui nous incite à croire que nous sommes plus forts que l’autre passe sans doute à côté de quelque chose d’important.





Notre liste de chausse-trappes touche à sa fin. Elle s’avère finalement assez courte. Le développement personnel constitue une démarche ambitieuse et prometteuse qui demande de garder un certain recul sur soi-même, mais aussi sur le sens de la démarche elle-même. Donc, pour résumer :

  • vous seul savez ce dont vous avez besoin ;

  • les résultats s’obtiennent dans la durée ;

  • les actions doivent être concrètes ;

  • un plan d’action réaliste reste progressif ;

  • l’ouverture face à l’autre est source de progression.

Et donc, j’ai une question pour vous : que faites-vous tout de suite pour rendre votre vie encore plus épanouissante ?

Pour vous motiver au quotidien, n’hésitez pas à consulter la chaîne YouTube de Jo. Chaque semaine, ses vidéos nous aident à faire le plein d’énergie pour relever de nouveaux défis. Abonnez-vous.


À bientôt,

Adrien






20 vues0 commentaire