Développer son intuition : 4 idées pour ne plus douter

La certitude que quelque chose va se produire, une impression de déjà vue, le sentiment étrange que cette fois il faudrait agir différemment. L’intuition se manifeste de bien des manières. Elle nous aide à prendre des décisions. Elle nous permet d’avancer quand la logique ne fonctionne plus, mais elle nous permet aussi de faire des choix de cœur, ceux qui portent le plus de sens pour nous. Pour la plupart des gens, l’intuition c’est un petit chuchotement, une sensation à peine perceptible dans le tumulte de la vie quotidienne du XXIe siècle. Alors une question se pose : comment entendre la petite voix ? Voyons 4 idées pour développer son intuition ?



Qu’est-ce l’intuition ?

L’intuition est donc cette petite voix qui nous inspire une façon d’agir. Elle semble en savoir plus long que nous sur notre propre vie et parfois même sur l’avenir. Elle ne nécessite pas de déductions fastidieuses ou longues et nous apporte des connaissances de façon quasi instantanée, bien plus rapidement que le raisonnement conscient.

La psychologie, la psychiatrie ou la philosophie n’expliquent pas l’intuition de la même manière. Et à l’intérieur même de ces disciplines, les avis des experts divergent. Alors que pour certains l’intuition est une forme de perception directement par l’âme, pour d’autres, il s’agit à l’inverse d’une utilisation parfaite de notre mémoire associée à nos 5 sens physiques.

Des filtres cognitifs ralentissent notre conscience. Elle applique des règles logiques pour se justifier. Elle pose des mots sur chaque chose pour communiquer. Elle s’interdit certains modes de pensée tabous dans la société. L’inconscient, lui, ne s’embête pas avec tout ça. Toutes ses facultés sont utilisées pour la perception, la simulation et l’anticipation. La contrepartie, c’est qu’il n’utilise pas de langage formel pour s’exprimer.

Comment développer son intuition ?

1 - Écouter son corps

Lorsque vous devez faire des choix, imaginez les différentes alternatives. Laissez de côté votre raisonnement et concentrez-vous sur votre corps. Comment réagit-il face aux différents choix possibles ? Percevez-vous des tensions ou du bien être ?

Parmi les signes qui montrent un choix à éviter, on peut trouver :

  • une tendance à se recroqueviller sur soi-même ;

  • des muscles tendus ;

  • une bouche pâteuse ;

  • la gorge serrée.

À l’inverse, votre corps vous encourage avec :

  • des muscles relâchés ;

  • un sourire ;

  • une respiration profonde.

Généralement, plus une partie de votre corps est éloignée de la tête, moins elle est contrôlée par notre conscience.

Le cœur peut battre la chamade pour différentes raisons. Grand amour ou stress intense ? Écoutez également vos émotions. Quelle alternative vous rend le plus joyeux, laquelle vous inspire la méfiance ?

2 - Éliminez les parasites

Le combat est déséquilibré. D’un côté le conscient agit au premier plan, il est concentré sur des calculs complexes qu’il exprime sous forme de mots. De l’autre l’inconscient intervient derrière le rideau, il nous chuchote un message sous la forme d’une impression étrange.

Pour entendre votre intuition, arrêtez de réfléchir. Faites une pause, revenez à l’instant présent. La méditation peut être un moyen de baisser votre volume mental.

Le silence n’est pas seulement mental. Une ambiance sonore, musicale ou une agitation autour de nous envoie des informations parasites. Un bon vieux hard rock vous inspirera des actions plus énergiques quand une musique zen vous amènera à une approche plus souple. Le silence et l’isolement vous aideront à mieux percevoir l’approche qui vient de l’intérieur.

3 - Prendre le temps

La pression nous pousse à agir immédiatement. Elle attire notre attention sur la catastrophe à venir. Mais à trop se focaliser sur une éventualité, on en oublie toutes les autres.

Faites une pause et donnez-vous du temps. Fixez-vous une limite, mais une limite pour vous interdire d’agir avant un instant donné. Profitez de cette période pendant laquelle vous ne devez rien faire pour laisser remonter vos sensations.

4 - Entraînez votre intuition

Prenez l’habitude de vous écouter avant d’agir. Entraînez-vous à chercher quelle est la réponse qui vient de l’intérieur, chaque fois que l’occasion se présente. Quand vous devez faire un choix, demandez-vous ce que vous feriez si rien n’avait d’importance, si les regrets n’existaient pas.

L’entraînement affûte l’intuition. Certains courants de pensée estiment que l’intuition est l’expression de l’expérience acquise dans le passé. Le joueur de poker qui fait appel à son instinct aurait inconsciemment calculé des probabilités. Mais si l’inconscient ne pratique pas les mathématiques, il a besoin d’exemples de ce qui fonctionne et de ce qui ne fonctionne pas. De ce point de vue, plus on fait appel à son intuition, plus elle devient pertinente.





Bien qu’il subsiste encore aujourd’hui de nombreux débats sur la nature physique ou spirituelle de l’intuition, les différentes théories s’accordent à dire que c’est un mode de décision extrêmement rapide et souvent pertinent. Les quelques conseils que nous avons vus ensemble vous permettront de lui donner de l’ampleur et de mieux l’écouter. Mon petit doigt me dit que vous allez être surpris…

Pour aller plus loin, je vous recommande cet article sur l'autosuggestion ou l'art de parler à votre inconscient. Pensez à vous inscrire sur la chaîne YouTube de Jo. Ses vidéos positives et relaxantes vous aident à mieux vous écouter et à découvrir les secrets qui se cachent au fond de vous-même.


Adrien






31 vues0 commentaire