top of page

Libérer son Potentiel  : Le Guide Complet

Qui n’a jamais connu le sentiment de maîtrise ? Nous avons tous en mémoire un instant où, sans vraiment savoir pourquoi, rien ne nous semblait impossible. On a réussi, c’est tout. Quand la vitesse, la précision, la prise de risque aussi, se mêlent, il en ressort un sentiment de plénitude. Pour beaucoup d’entre nous, ces moments restent rares, mais ils prouvent au moins une chose : nous détenons un pouvoir juste incroyable. Cette année, nous allons casser la baraque parce que nous voyons ensemble les 5 étapes pour libérer son potentiel.




1 — Apprendre à se connaître

Le potentiel, c’est ce génie caché au fond de nous et qui refuse d’apparaître au moment où vous en avez besoin, sauf en cas d’urgence peut-être. Et ça ne s’arrête pas là : si nous possédons tous un potentiel, nous ne possédons pas tous les mêmes facultés pour les mêmes projets. La connaissance de soi constitue souvent la première étape du changement.

Le plus grand déclencheur de potentiel réside dans nos passions. Elles nous incitent à apprendre toujours plus, à investir notre temps, à mettre la barre toujours un peu plus haut. Et, cerise sur le gâteau, lorsque nos actions s’alignent avec nos passions, on se sent juste bien.

Le questionnement sur soi possède plusieurs facettes :

  • Qu’aimez-vous faire ? Qu’est-ce qui vous motive ? Quels sont vos désirs ?

  • Quelles sont vos valeurs ? Quel est votre message pour le monde ?

  • Qui sont les modèles et les mentors qui vous inspirent ou qui vous ont fait rêver ?

« Je n’ai jamais fait d’aussi bonnes affaires que lorsque j’étais sur la paille » disent les entrepreneurs. Le danger nous transforme. Clarifier nos objectifs non négociables permet au voyant rouge de s’allumer au bon moment pour provoquer la métamorphose.

2 — Adopter un mental orienté solution

On ne change pas par magie. Déployer son potentiel sur commande, c’est débusquer méthodiquement chacun de nos points de blocage ou, plutôt, de nos points forts en devenir.

Certains blocages proviennent d’une forme d’introversion qui confine nos aptitudes au fond de nous même. Dans ce cas, il peut s’agir de timidité, d’un syndrome de l’imposteur, d’un auto sabotage, de croyances limitantes, de manque de confiance en soi… Les syndromes ne manquent pas, mais le développement personnel propose des solutions pour chacun de ces savoir-être.

Parfois, ce n’est qu’une question de technique. Le talent s’exprime, mais nous ne sommes pas infaillibles pour autant. Nous avons juste manqué de connaissances ou de pratique… Et là encore, les solutions se bousculent.

Chaque imperfection révèle des ressources inutilisées. La loi de l’attraction nous suggère de concentrer nos pensées sur les progrès à venir. Notre inconscient travaille alors à reconfigurer nos processus mentaux. Il nous aide à adopter la bonne posture. Cet état d’esprit permet aussi et surtout de trouver ses propres solutions, de mettre au point des exercices ou des entraînements. Notre zone de confort s'étend et nous acquérons maîtrise et savoir-faire.

3 — Agir chaque jour

Les amateurs se fixent des objectifs, les experts mettent en place des routines. Si le concept d’objectif reste fondamental pour créer une pensée positive et déclencher la loi d’attraction, il n'en demeure pas moins insuffisant. Ce que nous faisons compte plus que ce que nous voulons. Par ailleurs, atteindre ses objectifs est souvent un concept one shot, c’est un épanouissement consommable dont l’intérêt s'estompe une fois atteint. Or on veut exprimer son potentiel de façon quasi permanente et naturelle.

Une routine est une hygiène de vie. Elle crée un environnement connu, maîtrisé, reproductible et surtout optimisé en fonction de nos qualités (et défauts, un petit peu aussi). Elle permet de faire disparaître les questions inutiles du type « je fais quoi maintenant ? » ou « comment devrais-je m’y prendre ? ».

La routine permet de prendre en compte nos déclencheurs, ces actions essentielles pour l’individu que nous sommes, mais sans valeur opérationnelle. Typiquement, le matin, j’ai besoin de monter en énergie et de supprimer le doute. Une activité peak state avec sport et musique motivante me permettra d’être plus productif même si je ne produis rien quand je saute sur mon trampoline.

Que dois-je mettre dans ma routine quotidienne ? Cela dépend en réalité de chacun de nous. Cependant, certains types d’activité ne manquent pas d’intérêt :

  • Les activités de motivation et d’inspiration. Comme nous l’avons évoqué, elles augmentent la productivité sans réellement produire elles-mêmes ;

  • Les activités de résolution de problème. Il s’agit d’actions en lien direct avec nos objectifs. Le but est de les placer au moment de la journée ou nous sommes le plus inspiré.

  • Les formalités. Facturation ou classement, il s’agit généralement d’activités « mécaniques » que l’on peut réaliser, même fatigués, en suivant une simple procédure ;

  • Le réseautage. Souvent oublié, ce type d’action nous permet d’identifier des gens « aidants », bien sûr, mais aussi de nouvelles ressources et des pistes de réflexion.

4 — Oser briser la routine

Fuyez la routine ! Enfin, allez-y doucement quand même. Si la routine est essentielle, le progrès ne peut venir que d’une nouvelle pensée, d’une nouvelle méthode. Il n’y a pas d’amélioration sans remise en question.

Une routine n’est pas figée dans le temps, elle autorise des variations. C’est l’heure de travailler sur les nouvelles solutions ? Allez dans un café, essayez un coworking, trouvez un endroit isolé dans un parc ou revenez dans votre bon vieux bureau. Rencontrez de nouvelles personnes, lisez d’autres livres, explorez d’autres méthodes. Ce sera peut-être mieux ou pas, mais vous ne le saurez qu’après avoir essayé.

Avancer pas à pas reste le plus sûr. Pour identifier les changements utiles, on conseille de modifier les routines progressivement, point par point. De plus, le cerveau a besoin de 21 jours pour assimiler et automatiser de nouvelles méthodologies. Si une pratique vous semble complexe à gérer mentalement, insistez un peu.

5 — Se libérer du stress

La foule en délire vous fera une ovation si vous la faites rêver, si vous atteignez la perfection. Libérer son potentiel, c’est en vouloir toujours plus. Mais attention à garder une attitude bienveillante envers vous même.

Les croyances limitantes retiennent notre potentiel. « Je ne suis pas prêt ». « Mes clients ne verront pas une bonne image »… Et si les gens avaient besoin de vous tout de suite ? Et si une personne inspirante et visionnaire était en rupture avec les conventions et la bienséance ? Les choses ne se révèlent bonnes ou mauvaises que dans notre esprit, alors autant croire en soi. La vraie question est plutôt de savoir comment tirer le meilleur parti de la situation actuelle.

Le lâcher-prise et la gestion du stress constituent des facteurs essentiels de l’agilité. Nous devons prendre du recul et accepter que nos résultats constituent un progrès, même s’ils ne sont pas exactement ceux escomptés.

La loi de l’attraction veut que nous attirions à nous ce qui nous ressemble. Dans cet esprit, nous devons accepter l’inconfort pour donner plus de place à nos émotions positives. Chaque tentative apporte son expérience et contribue à nourrir notre créativité. Adieu peurs et émotions négatives, bonjour sérénité, optimisme et techniques de relaxation.



Oui, nous pouvons tous libérer ce potentiel caché. Cette petite lumière que nous avons tous un jour vue briller au fond de nous est plus accessible qu’elle n’y paraît parfois. Et pour cela, nous avons vu une thérapie en 5 étapes :

  • comprendre notre identité ;

  • lister les pistes d’amélioration ;

  • agir quotidiennement ;

  • casser la routine ;

  • voir les opportunités dans la difficulté.

Pour aller plus loin, n'hésitez pas à consulter notre article sur le flow. Et si la première étape pour atteindre son plein potentiel, l’accomplissement, c’était aussi être réaliste et accepter qu’il reste un potentiel à libérer ?

Réservez votre rencontre avec Jo Sainz pour changer votre vie. Un entretien gratuit vous permettra de faire le point sur vos valeurs pour ensuite définir la ligne directrice qui mènera à vos objectifs.


À votre succès,

Jo Sainz






26 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout
bottom of page