Petit guide d'Hypnose à l'usage des curieux

Dernière mise à jour : 16 mars



Parfois, la volonté a besoin d’aide. On peut être motivé, déterminé, prêt à tout donner et pourtant, ne pas agir. Certains problèmes semblent insolubles. Et si votre inconscient avait la clé ? Que se passerait-il si vous pouviez aller chercher cette clé cachée au plus profond de vous-même ? Aujourd’hui, nous parlons d’hypnose. Et je vous le dis tout de suite, à la fin de cet article, vous ferez exactement ce que je vous demande… ou pas.




Qu’est-ce que l’hypnose ?

Vous est-il arrivé déjà d’avoir un moment d’absence ? Vous arrivez chez vous après une journée de travail, mais, étrangement, vous n’avez aucun souvenir du trajet. Parfois, vos idées s’enchaînent étrangement, sans logique, mais semblent connectées par des détails. C’est cela l’hypnose.

Le terme d’« état modifié de conscience » est parfois utilisé pour décrire l’hypnose. Bien qu’elle soit un état conscient au même titre que l’éveil, l’adjectif « modifié » ne fait pas l’unanimité du fait du caractère naturel, spontané et fréquent de l’état hypnotique.

Notre cerveau filtre habituellement les informations grâce à un mécanisme appelé réseau de saillance. Il permet de nous concentrer sur ce qui nous semble essentiel et d’ignorer tout le reste. Cherchez un objet rouge et vous ne verrez plus les objets bleus ou verts. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle les experts recommandent de définir une vision de ses objectifs pour détecter les opportunités.

Le réseau de saillance s’éteint lorsque nous sommes en état hypnotique. C’est la raison pour laquelle nous pouvons connecter des concepts de façon inhabituelle. Les a priori disparaissent. L’hypnose nous permet de voir des choses que nous ne voyions plus. Il nous permet d’accéder à toutes les ressources de notre inconscient.

Alors que certains décrivent l’hypnose comme un mélange de sommeil et d’éveil, d’autres préfèrent au contraire parler d’un éveil de tous les sens. Entrer en état hypnotique, c’est en quelque sorte ouvrir la caverne d’Ali Baba et découvrir des secrets oubliés.

L’hypnose est utilisée dans plusieurs domaines :

– l’amélioration des performances ;

– la gestion de la douleur ;

– le traitement de troubles psychologiques tels que l’anxiété, l’addiction, l’état dépressif ;

– la gestion de troubles physiques en lien avec le psychisme comme l’asthme, le bégaiement, les migraines...

Pourquoi l’hypnose fonctionne ?

Un conseil reste subjectif. C’est l’avis d’une personne, selon son vécu et son système de valeur. Bref, ce qui marche pour les autres ne marche pas nécessairement pour tous. L’hypnothérapie permet à chacun de trouver ses propres réponses. Nous sommes loin de l’image d’un hypnotiseur qui vous dicte ce que vous ferez une fois réveillé.

Le regard que nous portons sur les choses leur donne un sens. En désactivant le réseau de saillance, l’hypnose permet au sujet d’observer sa situation sous un angle nouveau. L’hypnothérapeute l’amène donc à questionner son inconscient, à ressentir des émotions positives, parfois refoulées.

Arrêter de fumer, pour certains, c’est retrouver un corps performant. Pour d’autres, c’est repousser la mort. D’autres encore ne veulent plus être l’esclave d’une industrie qui vit de l’addiction… L’hypnose peut mettre en évidence des motivations différentes pour chacun.

Des moyens peuvent également refaire surface. En se remémorant des moments de confiance, une personne introvertie peut, par exemple, découvrir des attitudes ou des émotions qui effacent sa timidité.

Avec la répétition, ces sentiments enfouis vont progressivement s’ancrer dans la conscience et accompagner la personne au quotidien.

L’hypnose de spectacle véhicule quelques fausses idées pour paraître plus sensationnelle. Il y a quelques points sur lesquels il est utile d’insister :

– Le libre arbitre est conservé lors de l’hypnose. Lorsque quelque chose remet en cause votre système de valeur, le choc produit vous fait sortir de l’état hypnotique.

– On ne peut pas hypnotiser quelqu’un contre son gré.

– L’hypnothérapeute ne parle pas à notre inconscient. Seul le sujet hypnotisé entre en contact avec son propre inconscient.

Comment se déroule une séance d’hypnose ?

Différentes techniques permettent d’induire l’hypnose. On distingue deux grands courants :

– L’hypnose ericksonienne s’apparente à une relaxation intense. Cette approche produit des hypnoses peu profondes en quelques minutes. Elle utilise des suggestions indirectes et laisse le sujet jouer un rôle actif dans son exploration.

– L’hypnose elmanienne est plus spectaculaire. Elle crée des hypnoses profondes en quelques secondes. Le thérapeute est relativement directif et le sujet se laisse guider.

Chaque hypnothérapeute possède sa propre méthode. Et les besoins de chacun diffèrent. Il n’y a donc pas de protocole totalement figé. Il existe, cependant des éléments récurrents dans les différentes approches.

La première étape est un échange au cours duquel le thérapeute détermine les outils qu’il pourra utiliser. Il en profite également pour expliquer le déroulement de la séance. Cet échange permet de mettre en place une confiance mutuelle.

L’induction amène ensuite le sujet dans l’état d’hypnotique. C’est une phase très personnalisée de la séance. Des techniques de vérification et d’approfondissement de l’hypnose peuvent éventuellement être employées.

L’ancrage dans un sanctuaire est souvent utilisé pour amener la personne dans un état de sécurité et de confiance nécessaire pour réaliser librement son introspection.

La phase thérapeutique utilise différents outils qui permettent au sujet d’explorer son inconscient à la recherche de solutions. C'est la raison d'être de l'hypnose.

Les suggestions post-hypnotiques prolongent les effets de l’hypnose entre les séances. Elles préparent également la séance suivante en posant les bases d’une hypnose plus rapide.

Comment pratiquer l’auto-hypnose  ?

L’auto-hypnose peut être obtenue en suivant la séquence suivante. Vous pouvez l’utiliser pour vous relaxer ou vous ressourcer.

– Installez-vous confortablement et fixez un point devant vous.

– Prenez conscience de vos yeux, de tout le globe oculaire, de la tension qui s’installe peu à peu.

– Laissez l’image devenir floue. Ne retenez pas vos paupières lorsqu’elles se referment.

– Observez les formes aléatoires, lumineuses, obscures, multicolores derrière vos paupières.

– Ressentez la position de votre corps, de vos bras, de vos jambes, de vos oreilles et de votre nez.

– Observez le poids de vos vêtements, leur contact sur votre peau.

– Prêtez attention aux sons qui vous entourent.

– Ressentez la chaleur de votre corps et votre cœur qui se détend.

– Prenez conscience de qui vous êtes, de vos capacités.

– Laissez vos émotions s’échapper.

– Imaginez vous descendre un escalier.

– À chaque pas, vous comptez une marche et vous détendez un peu plus.

– À chaque pas, vous vous sentez plus libre, plus en sécurité. Et vous arrivez en bas.

– Restez ainsi le temps qui vous convient.

– Lorsque vous voudrez remonter, comptez les marches en sens inverse.

– Si vous vous sentez prêt, ouvrez lentement les yeux et étirez-vous.

Toutes les étapes ne sont pas nécessaires, faites les choses telles qu’elles vous conviennent et au moment qui vous semble opportun.

La pratique de l’auto-hypnose devient de plus en plus facile. Si vous éprouvez quelques difficultés à rester concentré au début, c’est normal, retentez l’expérience.


Nous arrivons au terme de ce voyage dans le monde de l’hypnose. Je vous demande simplement d’une voix caverneuse de respirer calmement, profondément. Laissez-moi compter lentement et lorsque j’arriverai à 3, vous vous abonnerez à la chaîne YouTube de Jo… ou pas. Mais sachez qu'en vous abonnant, vous trouverez de nombreux guides d’hypnose pour vous relaxer, et vous redécouvrir. Autant en profiter.

Une séance d'hypnose est toujours personnalisée. N'hésitez pas à prendre contact avec Jo si vous voulez en savoir plus sur ce que peut vous apporter cette pratique au potentiel insoupçonné.






Adrien






46 vues0 commentaire